Ces femmes qui fuient leur maternité

Ce forum est destiné à recueillir vos témoignages sur l'utilisation ou la non utilisation du cytotec® (misoprostol) dans les déclenchements d'accouchements.
mamancyto
Administrateur
Messages : 120
Inscription : 24 octobre 2011, 21:47

Ces femmes qui fuient leur maternité

Message par mamancyto » 16 février 2013, 22:07

Ces femmes qui fuient leur maternité

Imaginez que vous êtes enceinte. Vous vous êtes inscrite dans votre maternité de secteur pour le suivi d’une grossesse normale, ou bien votre grossesse est considérée comme « à risques » et vous êtes suivie en maternité de niveau III.

Et voilà que pour une raison ou pour une autre, un déclenchement est envisagé : dépassement de terme, pré-éclampsie, rupture prématurée de la poche des eaux à terme… Malgré l’angoisse qui vous tenaille, vous avez la présence d’esprit de demander avec quel médicament on va vous déclencher et on vous répond : « un comprimé de cytotec », un comprimé ou une gélule, par voie vaginale ou orale.

Rentrée chez vous, vous faites quelques recherches sur Internet et vous découvrez que le cytotec est un anti-ulcéreux gastrique, qu’il n’est pas autorisé pour les déclenchements sur enfant vivant, que le fabricant met en garde contre les dangers d’un tel déclenchement, que des femmes et des bébés sont morts à cause de ce médicament, et qu’il existe des méthodes autorisées, plus sécuritaires, mais aussi plus coûteuses.

Vous décidez alors de refuser le cytotec et de demander un déclenchement par dinoprostone (substance qui bénéficie d’une Autorisation de Mise sur le Marché). Mais vous trouvez un mur en face de vous : On vous assure que le cytotec n’est absolument pas dangereux, on prétend qu’il est autorisé, on vous dit qu’on ne dispose pas d’autres méthodes pour déclencher… Vous voilà prise au piège, au terme de votre grossesse, dans une situation considérée comme « à risque » (puisqu’il faut déclencher l’accouchement), et face à un médecin qui, en toute illégalité, refuse de vous donner LE traitement adapté à votre situation et veut vous obliger à prendre un traitement extrêmement risqué mais au prix très attractif (30 centimes).

Mauvais film ? Pas sûr …

Voici quelques extraits de témoignages trouvés sur le Net :

http://forum.doctissimo.fr/grossesse-be ... 0753_1.htm
Mars 2007 :
Je voulais savoir si certaines ont déjà été déclenchées avec le cytotec car ce fut le cas pour moi pour mon 1er et j'en garde un affreux souvenir […]
Je suis à 12 jours du terme et du coup je commence à avoir peur... je veux bien être déclenchée mais pas par cyctotec […] j'ai déjà évoqué le sujet avec mon gyneco... il refuse d'admettre que le cytotec serait un mode de déclenchement "pire que les autres" et qui plus est qui provoque des souffrances fœtales. Apparemment, je me suis renseignée et il est utilisé par très peu de maternités en France... mais selon gygy c'est un moyen peu onéreux comparé au gel pour déclencher.
[…] J'espère qu'on peut encore changer de maternité à quelques jours de la dpa car avec leur foutu protocole, je me doute qu'ils ne feront aucun effort.


http://forum.doctissimo.fr/grossesse-be ... 7290_1.htm
Février 2009 :
Bonjour je suis enceinte de 39 semaines et mardi on m'a programmé mon accouchement à cause de mes antécédents.
D'accord je veux bien mais c'est par comprimé de CYTOTEC introduit par le vagin! […] on me déclenche à cause de 2 prééclampsie dont une avec mort fœtale et l'autre préma . Ensuite pour cette grossesse manque de liquide et la croissance n'a quasi pas bougé depuis la 34eme semaine. Le placenta est limite! […] (elle parle de la dinoprostone) j'ai eu ça pour mon deuxieme fils mais j'en ai parler et elle m'a répondu qu'ils ne le font plus!
http://forum.doctissimo.fr/grossesse-be ... 3331_1.htm
Juillet 2012 :
Je suis à quelques jours de l'accouchement. Pendant la grossesse j'ai eu plusieurs problèmes de santé qui auraient nécessité un déclenchement en fin de grossesse (HTA, tachycardie, diabète gestationnel). J'ai toujours refusé ce déclenchement car l'unique méthode de déclenchement utilisée dans mon hôpital est le CYTOTEC, médicament très controversé, ne bénéficiant pas d'une autorisation de mise sur le marché pour des déclenchements d'accouchement.

Mais malheureusement je suis arrivée à terme, et cette fois je n'ai plus la possibilité de reculer, je suis totalement coincée par cette situation : dans cet hôpital on ne déclenche pas autrement, et moi j'ai peur d'accepter leur protocole.

Quel sont les recours svp ?
- compte tenu du fait que je suis inscrite chez eux depuis le début de la grossesse et que je refuse ce mode de déclenchement, sont ils obligés de me proposer autre chose ?
- puis-je me tourner vers une autre maternité ?

Je devrais être déclenchée dans 2-3 jours.


http://forum.doctissimo.fr/grossesse-be ... 2349_1.htm
novembre 2012 :
Bonjour,
Je me décide à poster un mois avant ma DPA.

Pour mon premier, j'ai fissuré la poche des eaux sans toutefois avoir la moindre contraction.
J'ai bêtement suivi le protocole de l'hôpital, déclenchée au Cytotec 12h après la fissure, contractions ultraviolentes, […]
Bref mauvais souvenir.

Pour mon second prévu dans un mois, j'ai peur que le même scénario se reproduise : la fissure et le déclenchement. […] pour le cytotec, je me suis bien renseignée entre temps et il est hors de question que ce produit me soit injecté.
Je comprends aussi mieux pourquoi sur le bref rapport d'accouchement il est écrit "souffrance fœtale aigüe" et que j'étais à deux doigts de la césarienne tellement le rythme cardiaque de mon bébé était alarmant. […] J'ai accouché à Poissy et prévu à priori d'y retourner pour le second. […] Je ne sais pas aujourd'hui si je peux changer de maternité à un mois du terme […] Je rentre de mon RDV avec la SF cadre. […] j'ai dit que si je devais être déclenchée (ce que je compte bien éviter par tous les moyens) je refusais catégoriquement le Cytotec, que je savais qu'il existait d'autres produits et que le Cytotec n'avait pas reçu d'AMM pour déclencher l'accouchement. Elle m'a répondu qu'en 2010 (naissance de mon fils) non, mais que depuis oui. […] Décision prise hier : j'accoucherai à la maison. […] Notre fille est née dimanche 16 décembre dans notre salon !


http://www.bebecyto.org/viewtopic.php?f=2&t=52
Décembre 2012
Mon terme était prévu le 03/11/12 et je devais accoucher à l'hôpital de Poissy.
Comme convenu, je me suis rendu à l'hôpital ce samedi pour vérifier si tout allait bien.
Après une analyse de sang, il s'est révélé que mes plaquettes étaient basses et on a voulu me garder le soir même pour me déclencher le lendemain matin au cytotec.

Ayant connu un cas similaire "celui de ma cousine" qui a été déclenchée par ce misoprostol et pour qui l'accouchement ne s'est pas bien déroulé, je n'ai pas souhaité être déclenchée avec ce dernier.
La sage femme a donc fait appel au médecin de garde pour qu'elle vienne en parler avec moi.
[…]
Je suis tombée né à né avec une porte de prison (en tout cas, c'est comme ça que l'ai ressenti) qui m'a dit qu'il n'y avait pas de soucis avec ce comprimé et en tout cas, qu'il n'y en avait pas eu dans cet hôpital ! […] Voyant ma crainte du déclenchement, elle m'a proposé de rentrer chez moi et de revenir le mardi si je ne me suis pas mise en travail entre temps. […]
Nous sommes donc retournés à l'hôpital mardi soir comme convenu.
[…]
J'ai expliqué mes craintes à la sage femme qui a été tout à fait compréhensive et a appelé le médecin de garde pour savoir s'il y avait un autre moyen de déclenchement.
Deux médecins sont donc venus dans la salle et je leur ai expliqué ma situation.

L'un d'eux m'a informé qu'ils n'avaient pas d'autres moyens de déclenchement […]
Le médecin nous a dit que de toutes manières ils réalisaient eux même des études en interne et qu'ils n'étaient pas les seuls à l'utiliser.
Il nous a donc proposé de rentrer à la maison et de revenir le jeudi soir (si je ne m'étais pas déclenchée entre temps) pour faire une césarienne.

Sur ce, mon mari a pris la décision d'appeler la clinique St Louis à Poissy pour leur demander leur méthode de déclenchement.
La sage femme qu'il a eue l'a informé qu'ils n'utilisaient pas le cytotec.
Mon mari lui a alors demandé si l'on pouvait aller chez eux pour que j'y accouche.
http://forum.doctissimo.fr/grossesse-be ... 8584_1.htm
Février 2013 :
Cytotec c'est ce qu il y a de plus violent.
Il n'y a même pas d'autorisation de mise sur le marché pour ce qui est gynéco. c'est de l'énorme bidouille.
Malheureusement ma mater l'utilise pour les déclenchements.... […] Le CHI de Poissy me recommande un déclenchement... la semaine prochaine.

Je suis embêtée, je ne sais pas ce qui est le mieux pour bébé.
On m'a confirmé que ce serait surement Cytotec !!!! J’ai pourtant insisté mais rien à faire. Le médecin soutient qu’ils ne prendraient aucun risque si c t dangereux blaablabla.

Du coup je ne sais pas, j envisage d’aller à la clinique voir si je peux avoir un 2e avis et peut être un déclenchement chez eux car eux n’utilisent pas Cytotec. […] Le médecin m’a dit qu’en ce moment ils font une étude : en gros, déclenchement fait par tirage au sort obligatoirement entre 2 produits. En gros si je refuse leur étude, je ne peux pas être déclenchée autrement. Et dans les produits en jeu il y a le Cytotec que je refuse catégoriquement.
J’ai vraiment pas envie d’être un cobaye pffff. [… ] J‘ ai vu le gygy de la clinique comme convenu. […] Il a confirmé que jamais il n’utiliserait de Cytotec pour déclencher […].

Lalou
Messages : 1
Inscription : 12 juillet 2013, 15:08

Re: Ces femmes qui fuient leur maternité

Message par Lalou » 13 juillet 2013, 07:34

Ces informations sont édifiantes et malheureusement, la fuite peut aller bien au-delà de ça ! J'ai connu des femmes qui optaient pour un accouchement à leur domicile, suite à un déclenchement terrible en maternité. Quand l'hôpital tue, on ne sait plus bien où retrouver un semblant de sécurité... Cette utilisation du Cytotec est juste scandaleuse et je ne comprends pas que les médecins refusent à ce point de la remettre en question !

Courage dans votre combat ! Il est nécessaire !

christine
Messages : 6
Inscription : 02 mars 2015, 11:41

Re: Ces femmes qui fuient leur maternité

Message par christine » 02 mars 2015, 18:10

Bonjour,

J'ai accouché à poissy en 2008 de ma petite fille.
Le déclenchement à 37 semaine de grossesse était inévitable pour moi au vu d'une cholestase gravidique prononcée que je ne supportait plus mais surtout le risque de mort foetale si le bébé reste dans le ventre de sa maman.
La veille on ne m'a informée de rien sauf "vous serez déclenchée demain matin très tôt".
Je suis donc restée à l'hôpital au décours d'une visite de la sage femme s’inquiétant enfin devant mon état que je tentais d'exposer depuis des semaines avec insistance.
Bref le lendemain matin monito puis premier comprimé cassé par la sage femme devant moi mis, contraction ultra violente un peu avant dix heures du matin sans pause aucune.
J'alerte le papa qui me dit que ça doit être normal on est seul dans une chambre du RDC et personne ne vient me voir avant un long moment.
Quand je dis à la sage femme que j'ai atrocement mal elle me dit que c'est normal que je me suis mise en travail.
Je lui fait confiance et essaye de me calmer car je faisais de l'apnée. Elle me crie "non non on ne fait pas d'apnée c'est dangereux respirez madame" et je tente de le faire en me disant que j'étais particulièrement sensible à la douleur.
J'avais le sentiment de n'être plus que cette énorme crispation dans mon ventre puis je perds les eaux et alors là je n'ai rien vécu de pire par la suite. Elle me remet un cachet à deux reprise un demi il me semble et me félicite de si bien réagir que le travail avance bien. Après que j'ai perdu les eaux j'ai vécu un enfer sans pause de 10h du matin à 15 heures de l'après midi sans péridurale. Je voulais mourir. Je ne plaisante pas, je ne pensais plus à ma fille ni à rien j'étais prostrée tenant le pied à perf en hurlant et seule avec le papa qui ne savait pas quoi faire. Si on me l'avait permis à l'époque j'aurais voulu mourir pour arrêter ça !
Quand la sage femme est revenue j'ai hurlé que je voulais de ma morphine, elle m'a proposé du dafalgan je me suis retenue pour ne pas lui crier dessus.
Elle m'a dit que j'étais peut être prête pour la péri me fait un toucher vaginal, si j'ai bon souvenir j'étais dilatée à 6. L’anesthésiste vient, il me voit et je comprends qu'il a peur.
Il dit qu'il faut aller très vite. Il est âgé je me dis ça va le faire. Je peine à m’asseoir avec aide sur la table car je ne tiens même plus assise à cause de la douleur et là je hurle littéralement de douleur lors de la ponction. Il me dit que normalement ça ne fait pas mal mais je n'oublierai jamais la douleur de la piqûre, il s'excuse me disant que si il avait pris le temps de m'anesthésier la zone (ce qui est ft habituellement) il aurait été trop tard pour la péri.
Je me rallonge ils me mettent en salle de naissance, j'attends le quart d'heure dont m'a parlé l’anesthésiste pour enfin avoir un peu de repis, ça mettra plus de temps à agir un peu mais surtout ça n'a pas été durable.
Je commence à m'installer car j'ai envie de pousser, le travail s'est accéléré et là je sens la moitié de mon visage se désensibiliser et ma tète comme si elle était dans un étaux, je m’inquiète et je le dis, on appelle le médecin je regarde le scope j'ai 22 de tension à force de souffrir et de mal respirer. Je n'en peux plus. ils me soulagent avec un medoc en intra veineux ça marche, je pousse deux fois ma fille sort facilement et là le soulagement ultime....
S'en suit une révision utérine complète mais la douleur semble n'être presque plus rien à coté de ce que j'ai ressenti.
Ma fille va bien, mon ventre est enfin détendu...
Ils me gardent deux heures car ils ont eu peur d'un risque hémorragique et me remette en chambre. Je suis tombée de sommeil complètement éberluée et dans les choux de ce que je venais de vivre, ma fille a dormi toute la nuit aussi. Au final pas de séquelle ni pour moi ni pour ma fille. Sauf psychologique pour moi.
Là je suis enceinte de mon deuxième enfant et au vu de ma cholestase on me re déclenchera, je n'irai pas à poissy mais à pontoise après être sure et certaine qu'ils n'utilisent pas le cytotec.
J'ai peur.
Je vais demander mon dossier. Ma grossesse n'était pas prévue car j'avais la phobie de refaire un enfant à cause du déclenchement. Elle est désirée quand même cette grossesse et je vais me battre pour ne pas revivre ce cauchemar.

Voilà...


Christine.

Répondre